15 janvier 2015

Le balcon n'en était pas un mais l'expression "fumer sur le balcon" était malgré tout employée

  [Les explications par le contexte familial, je n'y crois pas trop. S'il fallait en choisir une quand même, ce serait celle-ci: aucun membre de ma famille n'aime ou n'admire vraiment les femmes. Il fallait bien que quelqu'un s'y mette.] La semaine où je me le suis formulé, j'ai fait des oeufs brouillés sans savoir comment on fait des oeufs brouillés et en n'ayant manifestement qu'une idée très vague de ce que sont des oeufs brouillés. Cette nouveauté m'avait fait l'effet d'une révolution inattendue à l'époque. Il fut vite... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 17:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 janvier 2015

And I'm floating in a most peculiar way - Les lendemains

  A quinze heures rue du Temple (on n'atteindra jamais la place de la République remplie dès 13h30), je me dis que ça fait du bien d'être ensemble, ça fait du chaud.  Ça rassure un peu. Il me paraît que le plus important, ce n'est pas de devoir défiler un peu trop souvent à mon goût ces dernières années, mais de pouvoir le faire en étant suffisamment entouré pour se convaincre que les causes ne sont pas vaines.Il va être long le temps de l'esprit déboussolé, désorienté et craintif. J'essaie de repousser la peur à après,... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 18:48 - Commentaires [4] - Permalien [#]
07 janvier 2015

Nausée de l'horreur - (*André Mathieu)

Et dans les journauxEt dans les dessinsEt dans les livresEt dans les oeuvres d'artEt dans les parolesEt dans les slogansEt en pensées.
Posté par Eloustic à 20:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 décembre 2014

Belette qui vole n'amasse pas mousse

J’essaie de me purger des pensées. Je ne sais pas si j’ai encore le droit d’écrire sur elle. Quand j’ai un doute, je fais comme si j’avais le droit. On dira qu’on ne savait pas.     Ce n’est pas une fille qu’on sauve. C’est une fille qu’on regarde se sauver en se disant Comme elle est belle. Elle se sauve en courage. Elle se sauve d’amour pour la vie. Elle se sauve, à la volette (moi je croyais que dans la chanson ils disaient « à la belette »). C’est une fille dont on ne se méfie pas, alors qu’elle annonce... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 16:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2014

Voleur d'amphores au fond des criques

  Le matin je me suis levée tôt et j'ai été heureuse de sentir la différence de température sur mes joues en rentrant du froid. J'ai chassé les cauchemars en passant vers la boulangerie. Pas la boulangerie de secours où le pain devient immangeable dès le soir, mais la boulangerie colorée où le feuilletage des pains au chocolat est parfait et où il ne reste, malheureusement, jamais des viennoiseries à la cannelle. Le matin j'ai collé une vignette postale pour la dernière fois de l'année. Ça m'a rendu un peu triste. J'ai passé en... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 23:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 décembre 2014

I'm a rocket to the moon (I leave it up to you) (ouh ouh ouh)

  A Paris, les lumières sous la pluie Dans les mois à venir, les départs et retours d’amis auront lieu. Malheureusement, je perds un peu au change. J’espère pouvoir inviter T. avant qu’il ne traverse l’Atlantique. Je lui ai promis des sucreries à l’appartement doux, avec des échanges de BD et de musique (j’ai grand espoir qu’il éclaircisse le mystère des « œuvres musicales trooop graphiques »). C’est sans doute sous son influence que j’ai fini par assister au concert donné par Vanessa Wagner et Murcof à Nanterre,... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 01:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 décembre 2014

Un petit bouquet d'églantines - zai zai zai zai

En période de fêtes, je préfère de loin les préparatifs aux fêtes elles-mêmes. Peut-être que, comme Léonard, j’ai plutôt une sensibilité de gauche.En tout cas, la hâte, les décorations, les bricolages et les listes de recettes envisagées, m'occupent joyeusement l'esprit et aident à surmonter quelques déconvenues, comme un rendez-vous hebdomadaire raté à cause d'un colis suspect. Je ne suis pas tout à fait convaincue par le réalisme de mon mug rug: je ne vois pas trop cette chanson en face B (mais je ne suis pas la bloggueuse la plus... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 02:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 décembre 2014

The winds must come from somewhere when they blow

Pour mesurer le temps qui me sépare de la fin de mes études, je ne compte pas les années (une et demi environ), mais le nombre de sessions d'examens.Une très décisive.Deux moyennement décisives.Une ou deux assez insignifiantes. Comme j'ai aussi cette drôle d'envie de devenir avocate, il faut également ajouter:Une très très décisive (et potentiellement les oraux, mon dieu mon dieu): l'examen du barreau.Une qui, parait-il, est une formalité (mais je me méfie des formalités qui ne demandent "que" de la discipline): le CAPA.Le soir, en... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 13:41 - Commentaires [4] - Permalien [#]
08 décembre 2014

Le vent menaçant (chez Rutebeuf et Noir Désir)

Jeudi En voyant les cheveux de C. qui ont beaucoup poussé depuis la dernière fois, je me suis dit que j’étais vraiment prisonnière de mes nostalgies. Elle ressemblait beaucoup à la meilleure amie qu’elle avait été dans l’adolescence. Nous avons traversé Paris sans nous arrêter. Sans surprise, je n’ai rien osé dire de ses mots qui m’avaient blessée beaucoup, des incompréhensions qui nous éloignent, des petites rancunes étouffées, de ma timidité trop forte et de son manque de générosité qui entravent notre amitié. En cette période un... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 19:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 décembre 2014

Joltin' Joe has left and gone away (hey hey hey)

  En ressortant de chez moi pour acheter des toasts, décrétés indispensables malgré le gâteau tout doux et le gratin de poireaux tout chaud, j’ai senti l’hiver. Naturellement, j’ai pesté contre mes jambes trop menues, pas très braves face au froid en dépit des collants épais; avant de réaliser que mon souffle faisait de la fumée dans la nuit. J’ai bientôt vingt-trois ans (j’étais persuadée de les avoir déjà et ai vécu un gros moment d’embarras devant T. et M. qui semblaient inquiets que je me trompe sur mon propre âge), et mon... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 11:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]