28 septembre 2014

Main dans la patte on avance

    C'est un dimanche où on court sur les quais de gare en pestant contre l'organisation de la SNCF. Ma petite soeur est repartie chez elle, après un weekend de "grandes", où on ne demande plus l'avis de personne pour qu'elle me rende visite, et où "on mange vachement mieux que chez maman".Le weekend fut court mais complice. Nous avons en commun une énorme gourmandise et un penchant pour les duos de rap improvisés à propos de L. Tigrinus, qui nous toise impassible quand nous faisons rimer gangsta avec petit chat. De... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 21:41 - Commentaires [4] - Permalien [#]

25 septembre 2014

Le chuintement des guitares

Déséquilibres: L'après-midi je vais voir mes avocates, et j'oublie d'être pudique, alors je réponds  "en ce moment je déménage les affaires de mon ex" lorsqu'on me suggère d'aller demander son numéro au "stagiaire mignon". Quand l'une affirme "ah ouais en plus les mecs ils étalent trop leurs affaires" je n'ai pas le courage de rectifier le il présumé, je me souviens trop des blagues banalement homophobes pendant le stage. J'essaie de me rattraper sur l'égalitarisme "Enfin moi aussi j'étale mes affaires". Bravo moi, pire... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 07:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2014

La curieuse

Dans le métro je ne parviens jamais à lire. Je n'y écoute pas trop de musique non plus, à cause de la superposition désagréable des sons et du sentiment de me couper à moitié du réel. Alors souvent dans le métro j'épie les gens. J'écoute les conversations, je regarde les visages et les mains qui s'agitent (en baissant les yeux quand je croise un regard). C'est drôle parce que dans le métro, on est les uns sur les autres, entourés d'inconnus, et pourtant on n'hésite jamais à y mener nos conversations les plus intimes, comme si les... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 21:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 septembre 2014

Les joues qui collent

La vie Quartier Latin recommence. Il y a 4 ans, nous nous demandions combien d'années il nous faudrait pour ne plus ressentir de pincement au coeur dans la rue Saint Jacques. Nous pariions sur deux ans de vie post-prépa et il nous arrivait parfois de fanfaronner "moi ça me fait plus rien". Et pourtant ce matin, en devinant la Cour d'Honneur fleurie derrière les carreaux du hall qui donnent sur la rue, ça m'a fait quelque chose. Peut-être parce que la veille, T. avait chatouillé ma fibre nostalgique en m'en parlant. Peut-être parce... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 21:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2014

Gespannt wie ein Flitzebogen

Au cinéma, je n'aime rien tant que la tendresse et la bienveillance d'un réalisateur pour ses personnages. Je n'ai pas résisté à grand chose ce weekend, en m'adonnant au jeu des erreurs programmées. Le résultat fut un retour pénible chez moi, à regretter de ne pas pouvoir trouver de réconfort dans les bras de R., déjà repartie pour la rejoindre. Et le vide, vide, vide, en relief et en douleur.Heureusement j'ai aussi eu la bonne idée de ne pas résister à aller voir Bande de Filles en avant-première avec I. Tant pis pour le Louxor,... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 13:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 septembre 2014

Ben non tant pis, on fera la vaisselle demain matin

      Oh la la, les livres.Il y a eu les larmes aux yeux de R, de quitter sa maison, de laisser L. Tigrinus, de fatigue aussi. Il y a eu mes larmes aux yeux, de la voir partir, d'espérer malgré moi qu'elle reviendra et qu'on pourra être heureuses en mangeant des millefeuilles Aoki tous les jours dans l'appartement bien rangé, et puis la fatigue aussi. Nous avons souffert sur les piles de livres, les piles qui recouvrent le sol du deux-pièces, les tables basses, les tables hautes. La dernière fois que nous les... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2014

"ma collision d'autos folles et prudentes" (Allo)

  Compensations alimentaires:Le matin j'ai reçu un courrier ultra chouette. L'enveloppe contenait un petit papier qui indiquait "Ci-joint, une garantie de survie pour 5 jours" et une tablette de chocolat. (C'est un peu mal me connaître de penser que la tablette va durer 5 jours, mais ça reste absolument adorable.)Le midi j'ai essayé de me concentrer sur chaque bouchée de mon dal express aux lentilles corail (40 min de cuisson - un oignon, 170g de lentilles, environ 150 ml de lait de coco, des tomates concassées, de l'eau,... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 00:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 septembre 2014

Qu'est-ce que la postérité a fait pour nous?*

* Citation complète de Nelly Kaplan "Faisons confiance à cette capricieuse fée sorcière qu'on appelle la postérité. Mais de vous à moi, qu'est-ce que la postérité a fait pour nous?". C'était mon moment Papous-sourire du jour.   Là maintenant serait un bon moment pour allumer une cigarette. Là, parce que c'est la nuit, parce que R. est encore partie rejoindre L'autre et que ça me tord de partout, parce que tout le contenu matériel de nos vies gît par terre selon une logique incertaine, parce que je suis fatiguée de trier et... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 00:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2014

Revoir cent fois Nanni Moretti, sa vespa, Leonard Cohen.

L'été s'est fini dans un bar rive droite, avec des boissons trop chères, des frites parfaites, des affirmations politiques qui m'ont donné envie de vider mon verre sur la figure de mon voisin, l'éternelle imitation de M. - si drôle que chacun la reprend à son compte sans même savoir qui est imité-, et des étreintes où on se serre fort pour donner du poids aux "on s'écrira, promis". Et puis aujourd'hui, septembre qui commence de travers. Trois heures de queue devant l'administration et je dis adieu à mon voyage à Dublin pour la... [Lire la suite]
Posté par Eloustic à 22:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]